Meet Marie-Rose Ndimbo

Marie-Rose NdimboJe suis NDIMBO NGBIANGONDA Marie-Rose, Religieuse de la Congrégation des Sœurs Filles de Marie de Molegbe de droit diocésain, en RDC. La congrégation a été fondée en 1937 par Monseigneur Basile Tanghe, de l’ordre des frères mineurs capucins, alors Vicaire Apostolique de Molegbe.

Après mes études primaires en 1982 et secondaires en 1990, je suis entrée dans la Congrégation la même année (1990). Après les années de formation initiale, j’ai émis les premiers vœux à Molegbe le 8 septembre 1993 et les vœux perpétuels à Kinshasa le 11 août 2002.

Au  sein de la Congrégation, j’ai eu à exercer d’une manière combinée les fonctions de  Directrice de l’école maternelle, Maîtresse des Postulantes et Secrétaire de la Congrégation de 1993 à 2001.

A partir de septembre 2001,  je suis envoyée aux études aux Facultés Catholiques de Kinshasa où j’ai passé une année en Philosophie, puis les autres années en Théologie jusqu’à ce jour.

Par manque de personnel qualifié suffisant, je suis rappelée après le graduat au diocèse en 2005, pour les fonctions de Supérieure de communauté, Professeur et Préfet d’une de nos écoles secondaires, de 2006 à 2008. En septembre 2008, je suis revenue  aux Facultés Catholiques de Kinshasa pour le deuxième cycle. C’est à ce niveau que j’avais bénéficié de la bourse de notre Association. Cet appui a permis à ma Congrégation d’envisager pour moi  le troisième cycle, en commençant par le DEA.

A ce stade, je suis entrain de suivre 4 cours obligatoires et 6 séminaires au choix, sans oublier les recherches en vue de la rédaction d’un mémoire de DEA et d’un projet de thèse. Le thème du mémoire est le suivant : «  La contribution de l’Association des Conférences Episcopales de l’Afrique Centrale (ACEAC) à la recherche de la paix dans la Sous-région des Grands Lacs de 1994 à 2010. Approche morale ».

Pour revenir à mon travail comme le sujet l’indique, il est divisé en trois chapitres hormis l’introduction. Le premier expose quelques données générales sur le contexte socio-politique de la Sous-région des Grands Lacs notamment : l’héritage colonial de cette région, les indépendances et les problèmes nouveaux (conflits frontaliers, problème de nationalité, ethnicisation de la vie politique, problème des refugiés, paupérisation de la population, pillage des ressources naturelles, une démocratie piégée etc.). Le deuxième chapitre analysera les principaux documents publiés par l’ACEAC ou les Conférences épiscopales qui la composent. Et enfin le troisième chapitre apportera quelques considérations de théologie morale sur les textes et le contexte ainsi analysés.

Ce qui me motive dans cette recherche, c’est la perte généralisée des valeurs chrétiennes ou encore les antivaleurs qui gagnent du terrain presque sur toute l’étendue du continent Africain en général et de la sous-région des Grands Lacs en particulier. En plus des guerres fratricides, voire des génocides, on assiste en effet à une banalisation de la violence et au non respect des droits de l’homme. Face à toutes ces blessures, la réconciliation et la paix véritables qui sont des dons de Dieu doivent accueillies et recherchées.


 

Marie-Rose Ndimbo Ngbiangonda is a member of the Religious of the Congregation of the Sisters Daughters of Mary of Molegbe, in the Democratic Republic of the Congo (DRC).  She is a recipient of a CTEWC scholarship.  She is studying for her doctorate at the Catholic Faculties of Kinshasa and is writing her thesis on "The Contribution of the Association of Episcopal Conferences of Central Africa (ACEAC) in search of peace in the sub-region of the Great Lakes from 1994 to 2010. The Moral Approach.”

Nonprofit Web Design and Development by New Media Campaigns